mercredi 3 octobre 2012

J'ai testé pour vous : culture de tomates sur balcon

Tomates fournaise F1 : RIP 

tomate-fournaire-insolation-seche
Culture de tomate en jardinière après quelques jours sans arrosage.
L'heure est venue pour une Assemblée Générale de l'association "Crev' la dalle sur ton balcon" a but non nutritif !

Bilan moral :
  • Arrosage non maitrisé et non compris
  • Engrais insuffisant / terreau douteux
  • Recherche documentaire inexistante (Il faut se renseigner !)
Résultat des votes : 1 contre, 0 pour, 0 abstention

Bilan comptable :
  • Débit 
    • Une quantité d'eau estimée à 2 bouteilles d'1L tous les deux jours soit (30+31+31+30)*2/2 = 122 L d'eau à 3€12* le m3 soit 0,00312 x 61 = 38 cts d'€
    • 1 demi litre d'engrais : 5€ 
    • Terreau 20L spécial "potager" : 6€45
    • Immo sur la jardinière et les tuteurs (amortissement sur 5 ans) : environ 3€
TOTAL : -14€93 
  • Crédit
    • 30 tomates de 50g environ soit 1,5kg estimées 3€ le kilo
TOTAL : +4€50

Bilan : 4€50 - 14€93 = -10€43 (Plus de 10 euros de déficit !)
Résultat des votes : le vote n'est pas lancé pour cause évidente.

L'association n'est pas reconduite l'année prochaine, c'est bel et bien la jardiloose ! 
Mais place à l'analyse de cette culture : sauvez la planète, ne faites pas les mêmes erreurs de culture!

Alors je prends ma petite fiche offerte avec les plants de tomates afin d'analyser chaque point :

1- Le sol

Les tomates aiment les terres légères, meubles, riches et bien exposées au soleil. Il doit être ameubli par bêchage et amélioré si besoin (apport de compost par ex.)
J'habite en plein Toulouse et plutôt qu'aller embêter l'agriculteur Gersois, j'ai acheté le terreau "spécial" potager. je me méfie de plus en plus de ces terreaux spéciaux mais passons. J'ai préféré éviter le coup du compost sur mon balcon 10m2, vous en conviendrez!

2- Plantation

En ligne espacée de 80 cm, tous les 50-60 cm.
J'ai vu trop gros et j'ai acheté 3 plants pour une jardinière de 1m. Gros regret de ne pas avoir planté un pied de tomate à part. Il est en effet préférable de multiplier les expériences de culture pour repérer les meilleures conditions.

3- Tuteurage

Guidez la plante sur une tige le long d'un solide tuteur d'1,5m environ.
Mc Giver n'a qu'à bien se tenir ! Rarement été aussi fier depuis mon tracteur LEGO Technic!

4- Engrais et arrosage

Vos plants doivent être arrosés régulièrement suivant la température et le soleil. Pensez à biner le sol après un arrosage pour limiter les pertes d'eau. Commencer les apports d'engrais 10 à 15 jours après les premières fleurs.
Binage en jardinière, je pense que c'est inutile... A chaque fois que j'ai oublié d'arroser (genre 3 jours sans), les plants tirent la gueule (Voir photo ci-dessus).

5- Taille

Supprimer les départs à chaque base des feuilles (végétation latérale) pour ne garder que la tige principale. Arrêter la végétation après le 3ème ou 5ème bouquets de fleurs.
Eurêka! J'avais ça sous les yeux et je n'ai pas pris la peine de relire ce petit guide. Je vous montre une photo exemple de départ latéral. 

tomate-végétation-latérale
Magnifique vue de dessus à l'envers de départ latéral de végatation
Autre point : est ce que quelqu'un peut m'expliquer le 3ème et 5ème bouquet ? Racisme primaire envers les nombres pairs ?!  

Photo des plants aujourd'hui (il reste quelques tomates encore vertes) :

tomatier-plant-taille-découpe
Vous remarquerez que j'ai tout taillé en espérant que les plants se concentrent sur les fruits avant l'arrachage final... Car cet hiver, je vais tester pour vous les radis !! (Je suis déjà à la bourre pour le semis, ça commence bien!)

Ben.
* Source Enquête Nationale Eau Potable 2008, SOeS! Que les puristes m'excusent d'avoir des chiffres aussi vieux !!

1 commentaire:

  1. Je n'ai pas précisé le plus important... Les fruits étaient très bon, beaucoup de goût. Seul bémol, la peau un peu dure.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...